L’éloge du baiser – Céline Hess Halpern

« Un baiser est à lui-seul l’univers tout entier »

Avec cette déclaration Céline Hess Halpern traduit sa vision, sa motivation et sa philosophie du baiser. Car oui, ce livre n’est pas un simple ouvrage plein de blabla autour des bises, des smacks, des bisous ou des bécots. Non, on y plonge, on découvre et on en ressort le cœur en fête et la tête amusée mais enrichie de savoirs, de compréhensions et de sagesses. J’aime ces êtres qui ne font pas de différence entreportrait of a little girl with a cat les choses sacrées et les choses triviales. Car, il est évident à travers cet « éloge du baiser » que de la bise conventionnelle et sociale, à la fougue du baiser passionné ou encore au souffle divin qui enchante l’âme, il y a un véritable lien. C’est tout le sujet de ce livre avec lequel vous ne vous ennuierez pas ! C’est un vrai voyage !

L’auteure explore avec humour mais sérieux comment le baiser fait partie de la culture universelle sur toute la terre et depuis l’antiquité. Pour autant il se manifeste différemment sur la joue, les yeux, la bouche, la main, etc. et comment il structure la relation et l’affectif de tout être. Est-ce que la succion du nourrisson en serait l’origine ? Peut-être. Il n’en reste pas moins que l’histoire a apporté une évolution toute différente. En Grèce où les hommes s’embrassaient pour se prouver leur respect, jusqu’au baiser qu’on envoyait de la main et qui se transforma en poignée de main, 36128_xljusqu’aux coutumes qui voulaient qu’on baise les pieds, les genoux ou l’ourlet des vêtements pour manifester sa dévotion, sa reconnaissance et sa fidélité. Tout cela est non seulement évoqué mais approfondi sur le plan psycho-émotionnel autant que culturel.

Que diriez-vous de vous amuser à découvrir les subtilités du baiser de Judas (ou baiser de trahison et de mort), du baiser maçonnique symbole d’amitié fraternelle lors des initiation à la Franc Maçonnerie et pourquoi pas intégrer les souvenirs de baisers sous le gui ou du « french kiss » qui paraît-il est notre apanage de peuple amoureux ? Comme vous le constatez, il y a tant et tant d’exemple qu’à chaque page, on se dit « Ah oui ! Il y a ça aussi ». Mais ce que j’apprécie c’est la profondeur de l’analyse qui au-delà des anecdotes invite à retrouver sous le voile de cette apparence si délicieuse et si universelle, le sens, le symbole et toute une géographie symbolique qui a participé à tisser notre humanité, à faire danser nos âmes et qui est un langage en soi avec sa sémantique, son vocabulaire et sa dimension onirique. Mais au fait, est-ce uniquement humain ? Il semblerait que les animaux ont aussi intégré ce geste car d’une part ils font des baisers et des démonstrations de tendresse aux humains qui leur sont proches et d’autre part, ils ont parfois des attitudes entre eux qui peuvent s’y apparenter.

Le baiser, tout un art !

Le baiser est si important dans notre culture et dans notre construction d’être humain qu’il a largement inspiré les artistes et les mystiques. Et pouvoir contempler une œuvre d’art mettant en scène cette fusion de deux êtres à travers une sculpture ou un tableau est fascinant et inspirant. On sent la tendresse, la vibration intime nous envahir jusqu’aux cellules. Il suffit d’observer le comportement des spectateurs devant ces œuvres-là. Au-delà de l’émoi esthétique, il est évident que ce qui est suggéré déclenche des vagues d’émotions qui contribuent à ouvrir des domaines inconscients dans notre être. Dans la littérature, le baiser suscite une virtuosité d’expression pour décrire, transmettre et faire ressentir au lecteur la passion, la 1418734tendresse, l’érotisme ou l’amour. Khalil Gibran, Rimbaud, Goethe, Ronsard, etc. tous ont trouvé les mots qui nous transportent et nous émeuvent juste en évoquant le baiser, parfois dans la fougue amoureuse et parfois dans la délicatesse d’une caresse. La philosophie et la religion ne sont pas en reste pour souligner que le baiser peut véhiculer non seulement des émotions élevées, mais faire partie de rites initiatiques d’adoubement et de reconnaissance. Du Cantique des cantiques à la Bible ou même aux traditions grecques et indienne, ce livre est un trésor dont vous ne ressortirez pas indemne. Vous ne pourrez plus « claquer la bise » de la même manière. Pour autant en matière d’art, ne négligeons pas le 7e Art, avec le « baiser de cinéma » qui a marqué de son imaginaire érotique plusieurs générations de cinéphiles. Ce tour d’horizon ne serait pas complet sans le baiser hautement symbolique de vie que nous retrouvons dans les contes comme « La belle au bois dormant » ou « Blanche neige » ou d’autres encore, je vous laisse les découvrir.

Cependant, ne croyez pas que vous avez entre les mains une thèse de doctorat, lourde et ennuyeuse sur un sujet trivial et amusant. Non, ce livre est profond mais écrit de la main d’une amoureuse, avec une légèreté gourmande et un esprit délicieux.

Céline Hess Halpern, philosophe du droit d’aimer…

Voilà une auteure singulière au parcours métissé. La connaître c’est comprendre mieux comment elle a pu écrire ce livre. Avocate au Barreau de Paris, diplômée en droit médical et passionnée du web, elle a commencé sa carrière par le droit de la famille et s’occupant de divorces. Pleine de sa fraicheur et de sa naïveté de débutante, il lui arrivé au bout d’arguments de lancer aux couples en rupture : « bon ! Parlez ! Embrassez-vous » et elle eut plusieurs fois la surprise de voir que les couples s’embrasaient et du coup reprenaient un dialogue. Cette observation l’a encouragée à renouveler l’expérience pour constater que parfois cela changeait la communication. La graine était semée qui l’a conduite à mener l’enquête auprès de plus de 200 @studio-alterego.com
personnes, d’entendre des gens lui faire des remarques touchantes et de constater à quel point le baiser peut être réconfortant, attendrissant. « S’embrasser c’est plus que se parler », dit-elle.

Mais au-delà de ce livre, Céline Hess Halpern, a écrit plusieurs ouvrages sur la nutrition, sur les pathologies liées à l’affect. Elle est devenue spécialiste en droit des nouvelles technologies et de l’Internet. Au cours de son congé de maternité, elle a exploité son temps de retrait du travail intense, en trouvant des astuces et bons plans sur le net qu’elle a elle-même testés, pour travailler moins tout en gagnant plus !

Conférencière, enseignante, hyper active, elle n’oublie par pour autant ses enfants et son mari avec lesquels elle passent le plus de temps possible. C’est de cela qu’elle tire sa force intérieure et son énergie. Mais… femme surprenante, sa ressource lui vient également du sport qu’elle pratique en extérieur : les jardins, les espaces verts afin de contempler le ciel et la nature même en ville avec son vélo ou dans ses activités. Et ce n’est pas tout : elle pratique la sculpture sur argile avec comme thème favori, devinez lequel : l’amour ! Auteure à suivre et livre à dévorer, puis à reprendre et à relire à l’infini.

Crédit photo de Céline Hess Halpern : Michaël Guez/ Studio Alterego

Tableau : Le baiser – Gustav Klimt

Sculpture : le baiser – Auguste Rodin

Sculpture : Psyché ranimée par le baiser de l’Amour – Antonio Canova

L’éloge du baiser. Prix : 9,90€. www.flammarion.fr

10cb2fb59dd2a7d24b2a17c39b06edbd

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s