Chamanes célestes – Kevin Turner

Rencontres avec les grands guérisseurs de Mongolie

A l’heure à laquelle le chamanisme refleurit dans le monde avec plus ou moins de bonheur et que les stages d’initiation, les livres et les néo-chamans poussent de tous côtés, cet ouvrage de Kevin Turner, clarifie de nombreux aspects de cette culture. Ce livre est le récit de ses rencontres en Mongolie, comme une exploration des mondes intérieurs et le pouvoir de créer un pont avec les univers subtils. Kevin Turner qui aborde ce sujet comme un anthropologue et un chercheur exigeant en quête du sens profond de la vie, nous offre ici une sorte de carnet de voyages au cœur du chamanisme en Mongolie. Vous avez ici une sorte de guide entre les mains car de toute évidence le chamanisme vit un renouveau actuellement dans ses racines et cette plongée dans cette pratique de guérison de l’âme nous aide à mieux comprendre comment nous, occidentaux, pouvons cheminer sur cette voie à la fois fascinante et ardue si on veut bien l’aborder de façon authentique. Au fil des pages, vous trouverez des éléments concrets sur les pratiques chamaniques ancestrales en Mongolie. Un des grands avantages de ce livre est qu’il aborde le chamanisme du point de vue du chamane et non de celui de l’observateur extérieur. 

Au contact des racines primordiales

Parfois dans ce livre, des expériences personnelles de l’auteur, Kevin Turner, sont décrites en détail. C’est le cas chez les chamanes Darkhates où il va vivre une initiation aux racines de la tradition. Il expose, élément très important, que le rituel a lieu à ce moment-là grâce à une conjonction astrologique précise. Cela fait partie des paramètres et des conditions propices à certaines cérémonies et demandes : Descriptif simple du travail des chamanes et des réactions des assistants. A nous de nous faire une idée. Par la suite  Kevin Turner va faire un « voyage chamanique » dont il revient avec la validation de ses initiateurs : il est un vrai chamane. La circulation dans les mondes d’en haut ou d’en bas, la rencontre entre les états de conscience modifiés et les réalités sont la base de l’expérience chamanique. Cette étape du livre est fondamentale car d’une part y décrite l’exigence de l’expérience qui n’est pas une partie de plaisir à la portée de tout le monde, et le fait qu’elle soit abordée avec simplicité sans emphase ni théâtralisation, nous permet d’accéder par personne interposée  à ce type de cérémonie et de pratique.

Mort, résurrection, ascension, renaissance, 

Voilà à nouveau des expériences d’initiations avec les Khalkhas et les bouriates ; cette fois-ci et il va être question de revitalisation du courant chamanique. Ceci est important car les Khalkhas se sont donné pour mission la renaissance du chamanisme en ravivant les lignées et en diffusant une revue spécialisée. Bien que ce soit une sorte de commercialisation avec les dangers d’une vulgarisation touristique, néanmoins cela fait partie du besoin de reconnaissance d’une tradition. Les expériences décrites sont des séances de divination où plusieurs « clients » posent des questions sur leur vie quotidienne et où les chamanes entrent en contact avec les esprits afin d’apporter les réponses. 

Sur ce sujet, plusieurs rencontres avec différents chamanes. Sont évoquées entre les rituels, l’affirmation de la volonté de participer à la résurrection d’une tradition qui a failli mourir et les prises de conscience personnelles de l’auteur. Nous voyageons et nous forgeons notre propre compréhension de ce qu’est cette civilisation, des origines d’une tradition authentique qui nous interroge sur notre rapport au vivant, aux autres mondes et aux pouvoirs. Car tout y est abordé : la cosmologie, la magie noire, la mort, les consécrations et les niveaux de régénération. Il y est question d’espaces sacrés, d’offrandes aux Esprits, de circumambulation autour de l’Arbre du Monde car là est l’enjeu de l’initiation. L’ascension de l’apprenti se fait ainsi que son retour. 

Ce que j’ai particulièrement apprécié sur ce sujet est la mise en perspective avec les initiations du même type d’ascensions dans d’autres cultures : peuples nordiques, amérindiens, l’Inde, le jardin d’Eden, Babylone, etc. il est passionnant de faire ces comparaisons et de constater à quel point des civilisations qui en principe n’ont jamais eu de relations directes, racontent la même histoire et proposent des analogies initiatiques. Et ceci jusqu’à nos jours, dans ce que nous vivons, où les rappels subtils nous parlent de cette quête humaine où le sacré et de profane sont si intimement mêlés. 

Les défis de l’avenir : A la rencontre du monde

De nos jours, le chamanisme se répand de plus en plus. Des colloques très sérieux en étudient les pouvoirs, la structuration et les ressorts. Des rencontres internationales réunissent de nombreux chamanes de différentes cultures. Les échanges sont très positifs car des portes de connaissances s’ouvrent intégrant de vraies réflexions pour tout le monde. De plus en plus on voit surgir des chamanes occidentaux soit très légitimes soit autoproclamés soit encore bombardés comme tels par des disciples en quête de figures idéales exotiques et néo-spirituelles. 

Quoi qu’il en soit, c’est un défi que les chamanes traditionalistes ont du mal à accepter. « On nait chamane on ne le devient pas » soulignent avec mépris certains autochtones de Mongolie intérieure. Et on les comprend ! Mais peut-être y a t-il une autre voie pour le monde d’aujourd’hui et pour un renouveau qui ne perdra pas son sens et sa valeur sous prétexte qu’il se diffuse. 

Néanmoins les portes sont ouvertes à des expériences individuelles parfois uniquement ciblées sur le développement personnel. Il n’est pas nécessaire pour autant d’en faire une profession ni de prendre en charge autrui pour des voyages chamaniques. Toute cette culture se trouve à une charnière de son évolution. Comme dans toute vraie Voie, le discernement et l’éthique sont les pierres angulaires de l’avancement. 

De ce point de vue-là, ce livre est un outil de repères très précieux. Chaque page apporte réflexions sans concession, intégration d’une culture authentique et témoignage de vie. 

Kevin Turner, au service d’une voie d’éveil

Kevin Turner est le directeur pour l’Asie de la Foundation for Shamanic Studies. Après de nombreuses années passées aux cotés de yogis, de moines et de lamas dans différents pays d’Asie, il a  élaboré une approche globale du chamanisme. Il enseigne le Core shamanism dans le monde entier, une approche intégrative universelle du chamanisme. Ses connaissances personnelles lui permettent d’écrire ce livre en toute légitimité et nous offrent à nous occidentaux une ressource concernant le  chamanisme mongol, ou au chamanisme en général, où qu’il soit pratiqué. Il fait la démonstration qu’il  comprend et sait présenter ses expériences dans un langage clair, abordable par les non-spécialistes. C’est évident Kevin Turner connaît le chamanisme de l’intérieur pour l’avoir vécu. C’est un véritable explorateur des plans de conscience et des mondes intérieurs et invisibles. C’est un chercheur pour qui la découverte du sens profond de la vie est le moteur de sa quête et de son action. 

Chamanes célestes – Kevin Turner. MamaEditions – 24€

www.mamaeditions.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s