CHAT TOTEM, par Véronique Aïache

Suivez votre bonne étoile féline

Il ne suffit pas d’être raide dingue des chats pour les adopter au quotidien au point d’en faire des inspirateurs de vie. Non. L’observation des parcours de ces sacrés félins dans les cultures les plus raffinées permet de se rendre compte que le chat a une place à part dans cet univers. Depuis les temples tibétains ou indiens dont ils étaient les gardiens très féroces, jusqu’aux égyptiens chez qui il est perçu tantôt comme un prédateur et tantôt comme un protecteur mais toujours comme une race au dessus des autres. Bref, le pharaon des mystères parmi les animaux. Dans la Grèce antique c’est autre chose : méfiance, incompréhension et relégation à une simple rôle utile pour chasser les rongeurs ou apaiser les malades. Par contre les Celtes l’intègrent dans leurs cérémonies magiques hélas sous forme de sacrifices aux Dieux. L’exploration de l’Islam, ouvre une voie ambiguë à nos matous entre impureté et maléfique jusqu’au moment où le 420 Luna ApoProphète ordonne des privilèges à cette espèce dont il dit que « l’amour des chats fait partie de la foi » ! En Asie c’est tout aussi varié. Entre ange et démon, entre Chine, Inde, Corée et Japon cette race somptueuse conquiert le cœur des hommes et devient un symbole de paix, de fortune et de sérénité. Les contes et légendes prolifèrent à son sujet nous offrant tout aussi bien un régal poétique, qu’une philosophie de vie. Mais ce qui m’a séduite le plus dans le livre de Véronique Aïache, c’est la partie consacrée aux Amérindiens, hommes puissants et magiques, amoureux et serviteurs de la Terre et qui révérèrent le chat comme un modèle d’adresse, de beauté, d’ingéniosité, de vivacité, etc. Et c’est ce peuple-là qui nous démontre à quel point le chat est en lui-même un guide, un inspirateur, et même un totem pour nous, au XXIe siècle avec nos vies urbaines et hyperactives.

Un Totem ? C’est quoi ?

Ce sont les amérindiens qui ont porté cette notion à son niveau le plus clair et assimilable par nous, européens ordinaires. On trouve des totems dans plusieurs traditions et le travail de l’anthropologue consiste en trouver le sens et la place dans chaque civilisation et il y a de subtiles différences. Très souvent le totem est lié au chamanisme ou aux rituels associés. Et c’est également un point de repère pour l’identification à un clan.

two indian womenEn ce qui concerne les amérindiens, il est relié à toute leur vision du monde et du pacte sacré qu’ils ont avec la nature. Ils ont une véritable révérence et un amour sans limite pour la Terre Mère qui porte la vie. Tout est intégré dans le Cercle de la Vie et chaque chose y a sa place consciente. Entre mythes et réalités tout a un sens magique et initiatique. Souvenons-nous de ce massage qu’on voit partout dans les Spas, « le soin aux pierres chaudes » qui chez nous consiste à diffuser de la chaleur avec des pierres de basalte chauffées, pour relaxer quelqu’un lors d’un massage qui la plupart du temps est très ordinairement banal, ce rituel fait partie des initiations amérindiennes pour « la quête de la vision ». Et ce n’est pas rien. Et sans aucun doute, les indiens avaient un regard différent sur le monde animal. La plupart d’entre eux sont à la charnière entre deux mondes : le visible et l’invisible. Chaque animal pouvant être un « gardien du seuil » ou un totem selon le pouvoir dont on a besoin. Les animaux sont perçus comme des enseignants et observons quelle leçon ils nous donnent. Ils sont des emblèmes et des symboles qui nous représentent ou nous guident.

Chik and cat

L’idée et le principe sont d’aller à la rencontre de notre propre totem. C’est ce à quoi nous invite Véronique Aïache, dont la plume alerte, précise et poétique nous ouvre la voie de la compréhension et de certaines expansions de conscience. Sur les terres d’Amérique, la tradition veut que ce soit l’esprit de l’animal qui nous choisisse et non l’inverse. Tout animal est un totem potentiel. Comment faire ? Eh bien, dans la tradition indienne, on passait par la « quête de la vision » entre jeûne, solitude, méditation, prières. Car, ce n’est pas l’intellect, séduit par des qualités qu’on ambitionne, qui détermine tel ou tel animal. Il se peut que ce soit un ver de terre, un hibou, ou une sauterelle qui peuvent venir à notre rencontre. Le lâcher-prise doit être total et c’est pourquoi certaines méthodes sont parfois requises : le son du tambour, hypnotique, ainsi que les prières et chants chamaniques. Il s’agit de déjouer les pièges du mental qui contrôle tout et de s’ouvrir à un autre type d’énergie. Certaines vibrations ou fréquences sonores ont un impact sur le cerveau et participent à l’initiation en libérant émotions et sensations qui se traduisent sans frein en images dans les pensées.

Comment faire pour nous ici et maintenant ? Attention à nos chamanes urbains de tout crin, apprentis sorciers et en quête de pouvoir et en mal de séduction ! Ce livre « Chat Totem » de Véronique Aïache donne une méthodologie juste dans laquelle chacun peut se retrouver. J’en citerai simplement les étapes :

  • Favoriser l’intention
  • Créer l’ambiance
  • La promenade visuelle
  • Les remerciements au aides reçues lors du rituel

Comprendre son animal totem est le chemin à explorer jour après jour aussi bien pour lui que pour nous-même.

Pas à pas dans l’univers du chat

Véronique nous enseigne : Rêvez-vous de chat ? Selon le contexte et l’histoire la dimension onirique est enseignante. Vous en décoderez des clés fondamentales.

  • Le chat est indépendant avant tout. Ca tout le monde est d’accord. Il n’obéit à aucun ordre tout en étant très proche et attentif à nous.
  • Le chat, en bon chasseur, sait attendre, voire même dort apparemment mais Cats lying bored on bed in the lazy days.bondit en un temps record pour attraper sa proie. Ce sera un bon modèle pour nous aider à trouver le courage d’attendre le bon moment avant de sauter victorieusement sur notre but.
  • La clairvoyance. Ce n’est pas un mystère, le chat voit la nuit. Il se déplace, chasse et a une vraie vie dans l’obscurité. Et si nous en faisions un défi symbolique pour nous ?
  • La voie du courage. Calme et tempéré, il peut se révéler un vrai fauve, toutes griffes dehors en cas de danger. Et nous ? comment gérons nous, ne serait-ce que nos propres démons ?
  • L’esprit d’aventure. La curiosité insatiable du chat est connue. Et nous que faisons nous de notre chemin de vie ? Comment allons-nous de l’avant chaque jour ?
  • Au nom du silence. Le chat est un silencieux. Tout est feutré en lui. Il protège sa paix intérieure. Comment nous retrouvons nous dans le calme silence de notre vie intérieure ?
  • L’art de retomber sur ses pattes. Ah ! les plus beaux des cascadeurs, des funambules et des acrobates. « Combien de fois aimerions-nous avoir comme eux une stratégie infaillible pour nous sortir sans dégâts de situations complexes 

400 lunaDécouvrons à travers ces pages l’identité du chat à travers ses sens et son comportement. Ecoutons ses recettes de bien-être. Sachons voir le monde d’en haut, devenons de vrais méditants félins, soyons présents en toute chose, et par la magie du ronronnement vivons comme des experts en calinothérapie.

Et maintenant : suivez votre bonne étoile féline !

CHAT TOTEM, Véronique Aïache. Hugo, New Life éditions. Prix : 11,50 € www.hugoetcie.fr

images

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s