Petit dictionnaire impertinent de la planète de A à Zad Jacques-Rémy Girerd

Un dictionnaire buissonnier de l’écologie

En ces temps moroses, ce livre est un grand bien. Il parle de choses très sérieuses avec un style léger, humoristique, provocateur et très insolent. Quant à moi, j’ai apprécié une belle plume, une manière de tourner ses phrases avec impertinence et avec une véritable poésie. Dans cette vision de la réalité écologique, sans tricher avec la situation dramatique, Jacques-Remy Girerd sait à chaque fois trouver l’angle qui fait sourire. Ce本と植物 livre est rafraichissant et néanmoins « lanceur d’alerte ». Je vais me permettre de citer largement l’auteur et ses écrits, car cela vaut vraiment le coup que vous dégustiez et appréciez directement les phrases et les idées.

« Ce dictionnaire buissonnier revisite par ordre alphabétique, dans une visée modérément ency­clopédique, les mots et les notions relevant de l’état de santé de notre planète : son pouls, la courbe de ses températures, sa radio pulmonaire, son bilan carbone et cardiaque, les détails de sa coloscopie, ses déficits immunitaires, ses états de sévices, ses confitures et ses déconfitures… Parfois, devant la gravité de certains maux ou de certains mots, l’auteur avance des solutions qui sortent des sentiers battus et frisent l’im­pertinence clinique. Certains trouveront ces antidotes sagaces, d’autres légèrement tirés par les cheveux. Entre la singularité flamboyante du diagnostic intuitif et le capillo-tractage pondéré, se déploie une infinité de réponses graduées, y compris humoristiques. L’idée étant que cha­cun prenne la pleine mesure de la conjoncture et réfléchisse dans la bonne humeur au moyen de s’impliquer personnellement, par des actions individuelles ou des initiatives collectives, dans la sauvegarde de ce qui nous est le plus cher au monde… »

Comme vous le voyez, il s’agit d’écologie, grand sujet d’actualité, traité la plupart du temps sous l’angle catastrophiste sur le plan politique, économique, manipulatoire ou idéaliste. Soyons réaliste et abordons les sujets les uns après les autres tel que le fait Jacques-Rémy Girerd, mais tentons par l’intermédiaire d’un ton plus léger de détricoter le drame et la brutalité de la communication pathogène liée à l’écologie. C’est urgent ! Certes. Mais voyons l’impact des discours de Greta Thunberg. A-t-elle tort ? Non ! Elle a tout à fait raison, mais le ton qu’elle emploie et son mode de communication bloquent la perception de ses interlocuteurs jusqu’à la caricature. Dommage !

Réfléchir avec bonne humeur à des problèmes graves

Un dico est une série de sujets à définir ou à traiter avec la vision de l’auteur. En ce domaine aussi Jacques-Rémy Girerd fait preuve d’esprit frondeur avec sa sensibilité à lui, en dehors des sentiers battus. Vous y trouverez par exemple : Abeilles (« Faisons de nos perspectives bucoliques une explosion florale polychrome jusqu’à ce que le globe terrestre vu de l’espace ne soit plus qu’un déluge multicolore. Astucieux, non ? »)

Immeuble végétaliséAchat (pouvoir d’) : « Les mouvements contradictoires de 2019 (refus de la fiscalité écologique, marche des jeunes pour le climat, Gilets jaunes, Affaire du Siècle, Extinction Rébellion, difficulté d’accepter les éoliennes, paralysie du développement des énergies renouvelables…) mettent en lumière la situation paradoxale de citoyens qui souffrent de la dégradation environnementale, mais rechignent à en payer le prix… »

« La fonte des glaciers : en moyenne, avec les températures qui s’élèvent, les glaciers des montagnes du globe perdent chaque année 28 milliards de tonnes de glace, selon une étude de chercheurs zurichois publiée dans nature, l’équivalent de 10% des stocks congelés alpins. Soyons concrets cette masse représente 60 millions de milliards de cornets glacés soit 8 millions de cônes pour chaque habitant de la planète. Avec la hausse des températures nous avons intérêt à engloutir rapidement nos friandises pâtissières, sinon ça va couler sur les doigts. Et d’ici à 2100, 90% des glaciers passeront en mode dégivrage accéléré : un tsunami sorbetier d’un ampleur marco-polesque est annoncé par les glaciologues de Zurich. Ca jette un froid. Non ? »

Au fil de ces pages, amusez-vous sans négliger la profondeur du propos.

Le livre coûte 10€, il pourrait être posé en pile sur un comptoir ou offert à plein d’amis écolos ou écolosceptiques.

Jacques-Rémy Girerd, le scribouilleur anarcho-récréatif

Tout est cohérent dans le parcours de Jacques Rémy Girerd qui passe d’abord par la case Beaux Arts avec un grand succès. Puis orientation petits films d’animation en pâte à modeler. En 1984, il fonde le studio Folimage, qui a pour but de créer des petits films d’animation originaux et de qualité. Dans la foulée il obtient un César du meilleur court métrage d’animation pour le film « Le Petit Cirque » de toutes les couleurs. Il réalise également toute une série de films et en particulier : L’Enfant au grelot. Primé dans plusieurs festivals, ce court de 28 minutes remporte le Cartoon d’or, décerné au Jacques-Rémy Girerdmeilleur film d’animation européen et est nommé la même année aux Emmy Awards.
Puis, riche de créativité et d’audace,  il créé, en 1999, sa propre école de réalisation de films d’animation, La Poudrière. En 2003 Jacques-Rémy Girerd écrit et réalise son premier long métrage d’animation, La Prophétie des grenouilles. Le film remporte un vif succès puisqu’il dépasse le million de spectateurs en France. En 2008 sort sur les écrans son second long, Mia et le Migou, auquel Dany Boon, Jean-Pierre Coffe et Yolande Moreau, entre autres, prêtent leurs voix. En 2010, à Vincennes il reçoit un Prix Henri-Langlois Film d’Animation, pour ses qualités d’homme orchestre de l’animation aussi bien créateur que producteur et qui figure désormais parmi les plus grands noms du dessin animé dans le monde.

Vous l’avez compris, Jacques-Rémy Girerd est un créatif inspiré, il raconte des histoires sous toutes leurs formes avec plus de 100 films à son actif et une dizaine de livres. La nature, l’environnement et l’écologie sont très inspirantes pour lui. Engagé sans violence il nous inonde de ses vérités avec poésie.

Livre à acheter partout mais de préférence directement sur le site de l’éditeur qui vous livrera en fin de confinement.

Petit dictionnaire impertinent de la planète de A à Zad – Jacques-Rémy Girerd

Libre & solidaire. Prix : 10€ – www.libre-solidaire

Animation-dÇveloppement-durable-WoodLuck - copie

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s