Vieillir, dites-vous ?

Traverser le temps, du sens au symbole

De tous temps et surtout dans la culture occidentale, vieillir fait partie des tabous à dépasser puisque concrètement et inéluctablement le corps vieillit avec l’avancée en âge. En principe, nous avons tendance à perdre de notre vigueur juvénile avec le temps et la beauté tend à se flétrir quoi qu’on en dise. Sur un plan purement physiologique c’est vrai même si nous savons aussi qu’il existe des moyens intérieurs ou énergétiques de transformer cela. Sur ce plan là toutes les cultures ne sont pas égales ni toutes les époques. En effet, dans l’antiquité, les vieux étaient vénérés car riches de sagesse et d’expériences. Les anciens possédaient la connaissance et servaient de modèles à la jeunesse. On les estimait, les respectait et ils avaient pleinement leur place dans la société. Vieillir n’était pas un amoindrissement mais un privilège, témoin d’un accomplissement social ou spirituel. La personne âgée était perçue comme plus proche de l’âme et de l’esprit, libérée des besoins de progrès social, des jeux de pouvoir ou de séduction.Portrait of a white elderly woman eyes closed

En ce qui concerne la vision de la vieillesse en Asie (Chine, Japon, Tibet ou Inde) c’est une étape à laquelle on se prépare dès la jeunesse. En fait on parle de longévité qui, dans la perception holistique de la vie, est un état enviable que l’on nourrit par l’anticipation et la prévention santé dès avant 40 ans. Sur le plan purement physique, les gens pratiquent une alimentation consciente, utilisent la pharmacopée et les exercices énergétiques comme le Yoga, le Qigong et le Taï Chi Chuan. La méditation fait partie du processus régénérant mais ce qui s’impose c’est l’évolution de conscience des cycles de vie. La sagesse et la maîtrise sont des états valorisés comme témoins de l’accomplissement. Et même si le corps est fondamental dans ces processus, il est considéré comme une illusion inhérente à l’incarnation mais dont il faut se libérer.

Notons que si vie, jeunesse, vieillesse, durée, conscience sont importantes, la perception de la mort est la pierre angulaire qui fait la différence dans  les comportements qui vont s’ensuivre.

La vieillesse est vraiment l’étape intermédiaire qui permet de saisir l’ensemble des autres et de leur donner sens et compréhension. Jeunes nous sommes invincibles, âgés nous mesurons notre fragilité. Nous faisons nos bilans en tous domaines. Les perspectives passées éclairent tout le parcours de vie. Avec un peu de chance, la sérénité arrive avec notre inscription dans le destin humain. Le sens donne du sens à ce voyage qui va de la naissance à la mort.

De quoi l’âge est-il le nom ?

Au delà de toutes les considérations philosophiques ou spirituelles, la dégradation de la santé, la perte d’autonomie et la solitude sont de véritables handicaps qu’il va falloir remettre à leur place et maitriser. Nous observons que souvent lorsque les maladies ou les rétrécissements de mobilité arrivent, nous avons tendance à n’y voir que des entraves comparées aux mêmes états quelques années auparavant. Et si nous étions créatifs peut être y verrions-nous la transformation en l’étape positive suivante. Prenons un exemple : la ménopause est perçue la plupart du temps comme une perte de fécondité. C’est exact. En principe, il n’est plus possible d’avoir des enfants. Et si la perte de cette fécondité physique ouvrait la porte à une fécondité subtile et créative ? Combien de femmes accomplissent leur destin d’artistes à partir de 50 ans sans parler de celles qui s’accomplissent au travers de conférences ou de transmissions intellectuelles ou spirituelles.

La beauté de la jeunesse comme idéal est un grand point de sensibilité actuellement dans le vieillissement au point que les marques de cosmétiques ne veulent plus utiliser les mots d’anti-âge pour leurs produits. Elles utilisent des artifices de langage tendant à faire croire que l’âge mûr est un avantage. Mais en fait tout concourt à se fixer encore et toujours sur le physique et les signes de l’âge.  Je ne dis pas que c’estSeniorin macht Yoga im sommerlichen Garten facile. Mais soyons lucide y compris avec nous-même : sommes nous prêtes vraiment à ressembler à une veille indienne toute ridée ou un vieux sage buriné, ou encore à une personne âgée dont la chevelure est très clairsemée ? Soyez sincère et mettez le curseur de ce qui vous est possible et ce curseur bougera peut être avec le temps. Mais cela vaut le coup de l’intégrer dans votre réflexion.

La peur de la dépendance avec son cortège de solitude, d’humiliation et de déchéance fait partie des angoisses actuelles. Sans arriver à l’extrême le fait simplement de se sentir utile est fondamental dans un équilibre de vie. Que ce soit socialement en aidant ou participant à des besoins autour de soi, ou bien au sein de la famille en jouant les grands-parents réels ou symboliques.

La sexualité des séniors : quoi qu’on dise à ce sujet-là en disant que nous, quand nous arriverons à cet âge-là, nous ne renoncerons pas ! Malgré tout, l’inquiétude est là sans parler de l’angoisse ou du doute qui fait que nous serons rattrapés par une réalité de détresse physique ou de honte de n’être plus jeune et fringant. Et pourtant, c’est dans une sexualité accomplie sur le plan énergétique et une sensualité spiritualisée que nous pouvons trouver un véritable accomplissement de cette énergie de vie.  Mais en ce domaine, chacun marche sur sa voie.

Faisons la différence entre ce qui est essentiel et ce qui est trivial ou futile Toutes ces choses-là ont-elles tant d’importance ? Prenons du recul au sujet de certaines situations qui nous encombrent. Relativisons. Et si nous devenions serein ? Soyons confiant dans la vie.

Les moyens de vieillir heureux

Il est vital de se dire à soi-même à quoi tient notre équilibre en vieillissant. C’est l’affaire de chacun car c’est vraiment différent pour chacun.

Faites votre liste. Qu’elle ne soit pas trop longue. Par exemple 4 ou 5 postes suffisent.

Avant de commencer à réfléchir, faites une méditation afin d’être centré et libéré de toutes les faux désirs et des fantasmes qui ne feraient que reproduire les manques des années passées.

Ensuite faites votre liste, laissez venir, quitte à y revenir pour hiérarchiser, trier et définir la liste définitive. Attention, soyez réaliste. Vous n’êtes pas en train de faire la commande au Père Noel, vous êtes en train de créer la prochaine étape de votre vie, et vous devrez prendre la responsabilité des moyens de réalisation.

Tentons de nous donner des idées :

  • La santé et la forme
  • Les émotions
  • Les relations
  • La vie intérieure
  • La beauté
  • La culture
  • La créativité
  • La spiritualité
  • L’argent

Faites votre choix. Exprimez chaque chose à la première personne et en termes concrets, comme : « Ma beauté s’exprime dans une maturité rayonnante » ou « je suis tranquille et fluide dans mes relations » ou encore « Chaque jour j’ai tout ce dont j’aiOld smiling man and his granddaughter looking each other besoin ». Ce ne sont que des exemples. Soyez créatifs avec vos mots et vos désirs personnels.

Semez ces graines dans votre subconscient, nourrissez les de votre vision. Lâchez prise. « Donnez-vous les moyens de réaliser cela à l’insu de votre plein gré»

« Ne regrettez pas de vieillir, c’est un privilège refusé à beaucoup »

Fresh Wellness Logo Design Template Element

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s