Emotions et bien-être littéraires au printemps

Des livres inspirants pour accompagner le renouveau

Le mois de juin nous met « à fleur de peau », le printemps se termine avec ses élans énergétiques, l’été se profile et bascule son énergie vers la  chaleur et le cœur. Dans les villes et après ces replis forcés sur soi, voilà que tout éclot encore davantage que d’habitude et au milieu de tout cela  les livres sont des fils conducteurs de rêverie, de réflexion ou d’enseignements. 

Je partage avec vous mes dernières lectures qui vous donneront, je l’espère, autant de plaisir qu’à moi.

L’éloge du rire de Céline Hess Halpern

Voilà une bouffée de joie de vivre et surtout de simplification de tous les tracas qui peuvent nuire à notre plaisir au quotidien. L’auteure, Céline Hess Halpern, avocate spécialisée en droit de la santé en connaît un rayon. Clairement au fil de ces pages elle nous démontre à quel point il n’est pas de meilleure thérapie que le rire. Au fil de ces lignes, je sentais ma bonne humeur monter et s’installer en moi et de la gratitude pour Céline Hess Halpern, dont on perçoit que cela fait partie de sa vie, y compris de son engagement professionnel. Elle fait des conférences sur les libertés fondamentales et sur le droit d’aimer. De toute évidence, elle a l’âme joyeuse et nous la communique avec enthousiasme et subtilité. La voilà qui présente son sujet sous un angle historique et littéraire et voilà notre esprit qui cascade et frémit de plaisir devant la floraison des images dont l’auteure a le secret. Quelle jolie plume ! Elle nous emporte sur les ailes de l’humour. Des rires gaulois, homérique, rabelaisien, elle nous rappelle les nuances de ces expressions. A chaque époque son expression savoureuse autour de cette activité qui étire les commissures de nos lèvres, actionne les zygomatiques et déploie nos gorges. Vous trouverez même dans ce petit livre les bases physiologiques, nerveuses du fait de rire. Dire que rire fait du bien à la santé, n’est pas un vain mot. C’est une réalité qui se prouve et vous en trouverez l’illustration au fil de ces pages.

Allez-y : Découvrez, laissez vous tenter, rendez-vous disponible à cette joie de la rigolade ou du rire discret. Essayez le pouvoir magique du sourire. Craquez de bonne humeur. 

L’éloge du rire – Céline Hess Halpern : 9,90€ www.flammarion.fr

Deux plantes enseignantes : le Tabac & l’Ayahuasca 

de Jérémy Narby & Rafael Chanchari-Pizuri

Voilà un livre puissant et profond qui explore deux plantes dont l’usage traditionnel dans certaines cultures a été très valorisé et qui sont devenues taboues dans notre civilisation moderne occidentale : le tabac et l’ayahuasca.

Pour comprendre, revenons aux sources. C’est ce à quoi nous invite Jeremy Narby dans une écriture limpide et précise et le savoir issu de son parcours d’anthropologue. Dans toutes les traditions reliées au chamanisme, le tabac est sacré. C’est un lien avec la psyché et les autres mondes. Les peuples d’Amazonie affirment même davantage : le tabac et l’Ayahuasca enseignent. Non seulement ils peuvent être des guides sur la voie de chercheurs mais ils donnent des conseils de thérapie par l’intermédiaire des « tabac chamanes ». Ce livre nous invite à explorer sans jugement ce que sont réellement ces plantes dans leur origine et leurs racines ancestrales. 

L’auteur a écrit ce livre grâce à ses voyages et ses explorations en Amazonie. Ses échanges avec des chamans des hommes médecine ou l’observation des personnes lui ont permis de comprendre de façon approfondie ce que représentent ces plantes et surtout de faire des ponts entre la science occidentale et les savoirs amazoniens.  

En ce qui concerne le tabac, cette plante telle qu’elle est utilisée par ces peuples-là, n’a rien à voir avec les mixtures toxiques industrielles que nous trouvons chez nous. IL s’agit de la vraie feuille de tabac, séchée d’une certaine manière et additionnée d’autres plantes parfois pour en potentialiser les effets. 

Quant à l’Ayahuasca, cette liane aux effets hallucinogènes sa préparation est restée traditionnelle et respectueuse des usages locaux. 

Pour dire en quelques mots ce que vous, lecteur, vous trouverez détaillé dans ce livre, ces deux plantes sont des guides qui permettent d’aller au cœur de soi-même, de l’essence de sa vie et de son pouvoir. Elles enseignent la magie de la vie. Par ailleurs dans toutes ces traditions amazoniennes, elles sont des remèdes  pour soigner différentes maladies ou pour maitriser un environnement externe. 

Deux plantes enseignantes : le Tabac & l’Ayahuasca – Jérémy Narby & Rafael Chanchari-Pizuri – 22€ www.mamaeditions.com

L’art de la tendresse de Véronique Aïache

Cette auteure nous gâte vraiment. Ces petits livres qu’elle nous concocte régulièrement autour d’un art de vivretout en émotions délicates et qui rendent la vie délicieuse. Cette fois-ci elle nous parle de l’art de la tendresse et de la manière dont elle s’exprime dans notre quotidien. Véronique Aïache nous invite à embrasser la douceur du monde. Quel défi magnifique. Au fil de ces pages elle nous rappelle à quel point la tendresse fait partie intime de notre vie depuis notre naissance, nous y aspirons et on constate que lorsqu’un enfant en reçoit dès son plus jeune âge, il se développe nettement mieux. Néanmoins Véronique Aïache précise à quel point au cours de l’histoire ce sentiment et le comportement qui en découle, n’ont pas toujours été valorisés. Malgré toute la dimension émotionnelle, la tendresse  a des racines physiologiques. L’Ocytocine, qu’on nomme hormone du bonheur ou de l’attachement est stimulée par la tendresse et la manifestation de l’amour. L’auteure pointe à quel point il suffit parfois simplement d’un mot, d’un geste, d’une attention ou d’une intention pour remplir un cœur de joie. Qu’en pensez-vous ? Cela rejoint-il votre expérience ?

J’ai aimé re-entendre à quel point la tendresse qui nous influence dans notre croissance d’être humain contribue à notre identité qu’on en soit en manque ou en saturation. Véronique parle de sa place essentielle que la tendresseoccupe dans notre vie, elle évoque la bienveillance envers soi et à l’égard d’autrui. Mais ne nous trompons pas, la tendresse n’est pas un sentiment mou et sans aspérité. Au contraire cela peut se révéler une véritable force capable de réconforter le corps et les pensées quels que soient l’âge ou les circonstances.

L’art de la tendresse – Véronique Aïache : 9,90€ www.flammarion.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s