Philippe Rizzo, la réflexologie ou l’art du soin

La réflexologie, une magie holistique

Ce massage si apprécié dans le monde entier est vraiment mystérieux pour quelqu’un de rationnel. On presse un point réflexe et il y a une réaction à distance sur le corps, le mental, l’émotionnel ou davantage. Comment ça marche ? Nous sommes dans l’énergétique holistique, c’est à dire « la partie pour le tout ». Dans certaines parties du corps nous trouvons le reflet de l’être tout entier sous forme de zones réflexes. Les zones les plus connues sont : les pieds, les mains, la tête, le visage. Mais dans certaines traditions on peut aussi travailler sur le ventre ou le dos. La réflexologie la plus connue et la plus développée est la chinoise qui est issue de la médecine traditionnelle. C’est un soin global qui n’est hélas pas toujours bien pratiqué. Car c’est une vraie thérapeutique et souvent les praticiens appliquent des protocoles sans nuances. 

Je connaissais Philippe Rizzo depuis longtemps, car c’est un réflexologue très reconnu dans le métier, il a un cabinet qui ne désemplit pas, il est toujours en recherche, il enseigne dans plusieurs écoles et ses élèves ne jurent que par lui, il a été président de la Fédération de Réflexologie, bref ! Ce qu’on appelle une référence ! Jusqu’au jour où je suis allée recevoir une réflexologie des pieds avec lui et à ce moment-là, j’ai réalisé sa dimension que je partage avec vous aujourd’hui. Je lui laisse la parole : « La réflexologie est un massage complet parce qu’on travaille sur le plan physique pour éliminer les tensions anciennes et présentes, sur niveau psychologique pour la gestion du stress et surtout au niveau émotionnel. C’est un massage des pieds, des mains et du visage. Si quelqu’un ne veut pas qu’on lui touche les pieds, je peux pratiquer une séance sur les mains. La réflexologie palmaire est très importante car c’est également un massage pour soi et un massage pour tous, c’est un véritable auto-massage car on n’a pas besoin de se contorsionner pour se faire du bien. La réflexologie faciale est également très importante car nous avons beaucoup de terminaisons nerveuses sur le visage, cela produit une détente, une relaxation, on travaille sur les organes mais surtout sur les muscles du visage ce qui en fait un grand soin de beauté en plus de l’énergétique. La réflexologiec’est la globalité de l’être humain et on travaille sur les 3 plans : physique émotionnel et psychologique. » 

Un destin dans le toucher

Il est toujours passionnant de retrouver dans le parcours de quelqu’un la graine semée dans l’enfance qui a donné l’arbre florissant de la maturité. Pour Philippe Rizzo, il en est de même. Lui-même qualifie son parcours de « destin ».

Il explique que enfant, il a dû porter des semelles orthopédiques, alors que tout le monde et en particulier les enfants, semblaient négliger cette partie du corps. La vie l’a sensibilisé à ce problème et l’a amené à en prendre un soin particulier. De plus, il était d’un tempérament nerveux et hyperactif, du coup, il cumulait les troubles intestinaux et un état de stress permanent. Aucune méthode classique ne parvenait à le soulager. Parvenu à l’âge adulte, conscient de son état et de la nécessité absolue d’en sortir, il se tourna vers des méthodes plus alternatives. Et c’est là que nous voyons que le destin joue sa partie car le « hasard » lui apporte les rencontres qui ont construit ce qu’il est maintenant.  Il nous raconte :

« J’avais un cabinet où je faisais de l’accompagnement plutôt psy émotionnel. Un jour, je vais chez une amie en Suisse, qui venait de faire un stage au cours duquel elle avait beaucoup pensé à moi. Cela m’a intrigué. Elle avait fait une formation de massage métamorphique. Elle m’a fait un soin métamorphique au cours duquel elle a œuvré sur la projection de ma colonne vertébrale sur mon pied. Elle m’a expliqué qu’on allait travailler sur ma pré-natalité, pour éliminer les schémas enregistrés dans le ventre de ma mère afin de libérer la force de vie pour aller vers ma vie à moi. De tout temps je m’étais intéressé à la pré-natalité, parce j’avais compris que l’enfant percevait tout ce qui se passait quand il était dans le ventre de sa mère. Le bébé reprenait les « casseroles » de la mère qu’il avait engrangées au niveau émotionnel et il les conservait toute sa vie s’il ne faisait pas un travail sur lui-même. J’ai voulu assister à cette formation. Le professeur était Violette Prud’homme.  Elle avait été initiée par Robert Saint John, réflexologue anglais et fondateur de la méthode. Donc, j’ai essayé et j’ai pratiqué. J’ai fait des recherches pour étudier la réflexologie et j’ai trouvé de tout et n’importe quoi sur le marché. Mais je savais ce que je voulais et je ne me contentais pas de cours médiocres. J’ai trouvé Réflexo33 à Bordeaux. Je suis allé voir le site et j’ai vu que c’était enseigné par un médecin généraliste, donc j’ai suivi cette formation, en une semaine intensive. Je suis revenu à Paris et j’ai travaillé tout de suite. J’ai suivi des cours pendant un an. A chaque fois, j’ai pratiqué immédiatement. Puis, j’ai fait un mémoire sur la polyarthrite rhumatoïde. J’ai passé mes examens, j’ai eu mon diplôme. Sur mon chemin de chercheur et de thérapeute, J’ai rencontré une réflexologue qui m’a parlé d’un enseignant qui venait du Canada. Nous avons décidé de faire la formation. Ainsi j’ai rencontré Madeleine Turgeon qui venait deux mois par an en France. C’est grâce à elle que je suis devenu ce que je suis »

Le thérapeute devient enseignant

C’est inhérent à tout chemin fondé sur une noble pratique et une vie consacrée à aider et éveiller autrui, un jour on veut transmettre son art. Pourquoi ? Parce c’est une autre façon d’aider et d’éveiller les gens. C’est une manière d’exprimer sa reconnaissance pour ce qu’on a reçu. Par ailleurs, et ce n’est pas à négliger, l’enseignant progresse lorsqu’il transmet. Oui ! On apprend de ses élèves, de leurs réactions, de leurs questions et de leurs progrès. C’est une autre voie de maîtrise. En ce qui concerne Philippe Rizzo, cela a pris différents visages : Il est devenu enseignant ainsi que président de la Fédération de réflexologie. Ce n’est pas anodin, car c’est une opportunité de rassembler et de faire acquérir de la reconnaissance par les pouvoirs publics.  Il explique : « En 2006, il se trouve que sans l’avoir cherché, je suis devenu président de la Fédération de Réflexologie

Je suis membre du réseau des thérapeutes du XVe arrondissement de Paris (www.santeglobale-paris15.com). Je suis aujourd’hui Secrétaire général du Syndicat professionnel des réflexologues (http://syndicat-reflexologues.com). Je suis inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), inscription délivrée par la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP), placée sous l’autorité du ministre en charge de la formation professionnelle.

Par ailleurs, un jour on m’a demandé de devenir professeur de réflexologie à l’Ecole des Spas, puis au centre de formation des Nouvelles Esthétiques. Je peux dire avec le recul de la réflexologie était ma destinée. Toutes les portes se sont ouvertes à moi naturellement. Je travaille donc avec plaisir, j’enseigne. En tant que président de la fédération, j’ai beaucoup communiqué et fait connaître cette méthode. Puis, j’ai finit par passer la main à quelqu’un d’autre. En 2013, j’ai fait le nécessaire pour faire la reconnaissance de la réflexologie par l’état, en tant que méthode de bien-être. Je n’ai jamais voulu être reconnu au niveau de la santé. J’ai participé au jury pour la reconnaissance RNCP de la réflexologie. Puis, j’ai fait un très gros mémoire complexe, pour faire valider tous mes acquis.

Depuis 2000 chaque année je fais des formations pour moi toujours dans le domaine de la réflexologie. Comme cela je peaufine, je pratique et je ramène quelque chose à ma méthode de travail. C’est ainsi que j’ai plus élaborer des protocoles très riches pour ma clientèle. Grace à mon cabinet et l’enseignement que je fais dans les écoles, j’ai évolué dans ma pratique. Car c’est grâce à mes clients et mes élèves que j’ai pu évoluer dans mon travail. Mes clients m’appellent le voyant du pied. Cela me fait sourire et me plait. 

Pour moi il n’y a pas de plus noble métier que de s’occuper de quelqu’un. Je suis toujours à la recherche de nouvelles techniques qui amélioreront la vie de mes clients. Mais dernière création : J’ai développé en 2007, Manovitalité, un protocole de réflexologie palmaire. Je m’investis beaucoup dans cette voie là,  ainsi les gens peuvent pratiquer sur eux-mêmes. Je fais des vidéos sur le toucher, la gestion des émotions. Je suis comme un paysan qui laboure son terrain pour ancrer les gens à la terre. Il faut être simple et humble. Je fais tout passer par des mots très simples. Il faut mettre son cœur dans ses doigts, j’écoute les tissus et je fais marcher les doigts. »

Quel parcours ! Bravo !

http://www.reflexologie-manovitalite.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s