MICHKA, la grande dame du cannabis

La vie de liberté d’une guerrière pacifique

Le titre de ce livre évoquant le Cannabis, peut sembler sulfureux ou provocateur surtout pour nous, français. Il n’en est rien. Au travers de ces pages, vous découvrirez le chemin tranquille d’une femme qui, au fil de sa vie simple et libre a découvert le cannabis alors qu’il était en vente libre au Canada et ne faisait pas l’objet d’autant de jugements et de condamnations qu’actuellement. Elle l’a consommé non pas pour fuir la vie mais pour l’enchanter avec poésie et sens du sacré.  Lorsque les accusations contre cette herbe se sont intensifiées ainsi que les restrictions puis interdictions se sont répandues, Michka s’est exprimée avec passion mais clarté sur ce point, expliquant les effets positifs, les catégories de plants, les manières de la fumer, au cours de conférences, colloques, articles, et surtout lors de son affrontement avec un très respecté professeur de médecine, conseiller de l’OMS. Ce conflit déboucha sur un procès très médiatisé. Tant et si bien qu’elle est devenue la passionaria du Cannabis, sa Grande Dame. Pour autant, malgré cette spirale guerrière dans laquelle elle s’est trouvée impliquée, elle est restée fondamentalement pacifique, lumineuse et sereine. 

Michka écrit comme elle vit : les évènements s’enchainent comme au gré de ses pensées et de ses expériences sans que ce soit vraiment construit. Elle partage comme si elle se parlait à elle-même. Tout d’abord ses différents moments avec le Cannabis : la naissance et validation de la Michka, cette herbe qui porte son nom et lui a été dédiée, la découverte du Cannabis au Canada et les moments qu’elle partage avec cette amie qu’elle fume, déguste et dont l’inspiration la porte. 

Dans ce livre, vous pourrez découvrir la vie d’une femme qui a vécu tant d’aventures qu’on croirait vivre un roman à ses côtés. 

Au travers de ces pages, Michka parle sans voiles et avec simplicité de ses amours, de la sexualité et de son désir érotique. Elle parle de ce tremblement qui l’accompagne depuis des années avec lequel elle chemine parfois avec souffrance et souvent avec confiance. 

Elle évoque son voyage sur un voilier qu’elle a construit avec son compagnon de l’époque. Puis, elle partage avec nous son arrivée en Colombie Britannique, au Canada et comment elle s’est installée dans la forêt, à Eagle Mountain, où elle a construit une cabane dans laquelle elle a vécu avec son homme et ses enfants. Nous participons à ses soins et initiations auprès du guérisseur brésilien, Joa De Deus

Elle décrit comment il y a une vingtaine d’années, elle créa sa maison d’éditions avec Tigrane un autre de ses compagnons de vie et de cœur. Elle partage avec nous sa vision de l’édition et son amour des livres, ce qui est devenu l’essentiel de sa vie actuellement. 

Ce livre est un trésor d’inspiration à travers le parcours d’une femme libre et affirmée, une magnifique « guerrière pacifique » 

Le cannabis, une amie et alliée

Il est intéressant de suivre le compagnonnage de Michka avec le Cannabis, car elle évoque non seulement ce qu’est exactement cette herbe, mais ses propres expériences de découverte, ce que cela lui fait même maintenant après tant d’années. Elle raconte aussi bien ses réticences au début, comment l’herbe s’est installée dans sa vie, la détente que cela lui procure et surtout l’expansion de sa conscience qui se déclenche parfois lorsqu’elle fume. 

Telle une amie avec laquelle elle partage des moments complexes ou heureux, elle fait parfois alliance. C’est en toute sécurité qu’elle s’abandonne à elle, car jamais elle ne l’a abordée comme une drogue. Elle n’est jamais tombée dans ce travers et cet asservissement. A la manière des chamans d’Amériques, elle en parle comme d’une alliée, car le Cannabis est vivant.

A travers ce livre nous découvrons les différentes réunions, salons, colloques sur le cannabis à travers le monde où les études sont partagées et les passionnés de cette herbe se retrouvent comme une fraternité. Et comme un sommelier nous initierait aux différents cépages, vins, etc., Michka nous expose les sortes de plans, de race ou de développement du Cannabis.

Michka, de l’herbe à la plume, elle se dévoile 

Rencontrer Michka est une expérience en soi, le privilège de plonger dans ses yeux bleus limpides, et de goûter le fil d’une cohérence qui s’écrit au fil de la vie. Non ça, Michka n’avait pas de « plan de carrière », elle s’est inventée à chaque pas avec la clarté de ce qu’elle veut et de ce qu’elle ne veut pas, avec ses intuitions et sa souplesse d’adaptation. Ce livre est son 12e ou 13e livre édité, dont la plupart sur le cannabis et chez des éditeurs variés et prestigieux. Elle a créé Mama Editions il y a presque 20 ans avec Tigrane et se passionne pour des chemins d’initiations de vie, souvent féminins. 

Passionnée par « l’herbe », Cannabis, Marijuana, elle en a fait un guide de la vie mais au-delà, c’est une aventurière gourmande de découvertes. 

Elle parle de sa découverte :

« Au Canada ce n’est pas la même chose qu’en France. Le Canada a légalisé le cannabis depuis 2 ans ! Cela existait déjà lorsque j’y suis allée en 1970, c’était facile et pas du tout tabou. J’étais prof à l’époque et j’avais un couple d’amis qui m’ont l’ont fait découvrir. J’étais très réticente car j’avais peur de la drogue. Et je me suis rendue compte qu’il y avait un abime entre ce qu’on m’avait dit et ce que je découvrais. C’était ça le début de l’histoire. Alors, j’ai voulu écrire un livre pour faire savoir au monde que le monde se trompait sur la question. Je  croyais naïvement qu’il suffisait de dire la vérité pour que les gens l’entendent. J’ai vu que c’était plus compliqué. »

C’est ainsi que d’écrivain elle est devenue éditrice :

« J’ai créé une maison d’éditions avec Tigrane et c’était un appel intérieur naturel pour moi. Cela correspond à quelque chose de très profond en moi, bien antérieur à ma rencontre avec Tigrane et lié à l’importance des livres dans ma vie. Je suis fille unique, ni frère ni sœur, pas de cousins, mais j’avais les livres quand j’étais petite. C’était une fenêtre ouverte sur le monde. Je lisais en marchant dans la rue. Je n’ai pas rencontré dans ma vie de gourou, de maitre, mais j’ai rencontré des livres qui ont changé ma vie. Donc, j’ai ce rapport au livre, puis j’ai également un rapport à l’écriture qui est mon mode d’expression, c’est capital pour moi. Quand on fait des livres on en fait un, puis deux, puis trois, et d’autres au fil des années et je me suis rapproché de ce moment où un livre va au-delà de l’écriture, un peu comme les acteurs qui se rapprochent du réalisateur jusqu’à faire eux-mêmes des films. J’ai été éditée chez de grands éditeurs et après cela j’ai fait le saut. Et puis chez Mama Editions, j’ai des auteurs spéciaux c’est mon côté pionnier, j’adore découvrir, j’aime les 1eres fois, je défriche spontanément, et cela aide des gens. Pour moi c’est un plaisir, une joie, une nécessité. »

MICHKA, la grande dame du cannabis se dévoile – 25€  www.mamaeditions.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s